Phusis – Fourier Revient

● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● 

Spectacle musical

Chansons visionnaires / jazz
Adaptation, compositions et arrangements de Julien Tortora

● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●  

Le spectacle 

Pour congédier les malheurs de la Terre, il est inutile de proscrire ou de réformer ; c’est le monde lui-même qu’il faut changer, en activant un nouveau pôle gravitationnel. Quarante-quatre systèmes de petits pâtés, un archibras, douze aiguillons passionnels, une phalange industrielle et la culture sectaire des poiriers nous aideront à y parvenir.

Charles Fourier, né en 1772 à Besançon, est un visionnaire sans égal. Précurseur d’un socialisme critico-utopique, porteur d’un projet de révocation radicale de la civilisation, sa pensée revient fréquemment sur la scène politique. André Breton, Michel Butor, Roland Barthes, Simone Debout, René Schérer lui ont rendu hommage. Aujourd’hui, deux siècles après leur rédaction, la lecture de ses écrits demeure étrangement stimulante. On dit que Fourier est de retour : naguère lu comme précurseur de Marx, Nietzsche et Freud, il est désormais réinventé comme féministe, théoricien Queer ou écologiste radical avant l’heure. Lire Fourier, c’est d’abord découvrir une langue. L’Harmonie composée, le socialisme des passions y côtoient l’accroissement de la couronne boréale, l’archi-bras (un 3ème bras dont seront pourvus les membres de son utopie) ou les piles-talons (celles et ceux qui aiment à gratter le talon de leur amant·e).

Phusis est une formation musicale hybride où chacun.e des membres développe des sonorités composites, acoustiques et électroniques, via des couplages instrumentaux (en collaboration avec Aodyo, entreprise de lutherie numérique installée dans le Nord de la France). Les influences vont de la pop à l’improvisation libre, de l’électro aux musiques contemporaines. Ces formes se télescopent dans un souci de non-hiérarchie. Seul demeure un impératif : le sens du mouvement et de la danse.

Fourier adorait inventer des combinaisons de saveurs (gastrosophie) ou de caractères (l’attraction passionnée) ; Phusis chante aujourd’hui son retour, en composant avec les timbres et en portant ses vues, sa prose, pour le rendre à nouveau contemporain, dans son acuité et son délire, sa rigueur politique et son excentricité !

● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

Distribution et production

Claviers et compositions : Julien Tortora. Chant : Sarah Butruille. Saxophone et Sylphyo : Sakina Abdou. Guitare : Ludovic Potier. Contrebasse : Léa Yeche. Batterie et Pad : Charles Duytschaever.

Production : La Générale d’Imaginaire. Soutiens : Collectif Zoone Libre

● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● 

Conditions techniques

Durée : 50 minutes (le spectacle peut être précédé d’un banquet gastrosophique et suivi d’une d’une rencontre)
En tournée : 6 personnes
Scène : 6 x 6 m
Installation : 3 h
Sonorisation : oui*
Lumière : oui*
Personnel local indispensable : les régisseurs son et lumière
* fiche technique sur demande

● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● 

Contact production & diffusion

Caroline Mirailles : 09.53.64.69.65 / diffusion@lageneraledimaginaire.com

● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


Représentations à venir de Phusis – Fourier Revient

17/12/2017
09:30 > 13:00

Familistère de Guise

Cité Familistère - Guise

Les artistes participant à : Phusis – Fourier Revient

Laisser un commentaire

Afficher l'image de fond