Les Encombrant·e·s

Les Encombrant·e·s

Performance textuelle : slam / rap / lecture

La performance a été créé à l’occasion du Printemps des poètes 2021 qui avait pour thème le désir.
Tout public dès 15 ans

Note d’intention 

Les Encombrant·e·s sont des complices de longue date. Elles ont travaillé ensemble sur le spectacle « Je nous tiens debout » en 2010 mis en scène par Anne Conti. Depuis, elles continuent de tisser des liens d’amitié et demeurent attentif·ve·s à leurs univers artistiques respectifs. Si chacun·e a développé un univers singulier (publication de romans, de recueils de poésie et concert live de rap), elles restent en éveil et stimulé·e·s par les créations de chacun·e d’entre elles. Le rapport à l’intime, à l’autre réel ou fantasmé, et l’interrogation des normes transparaît souvent dans leurs démarches artistiques, et prend chaque fois un visage différent. Elles se font aussi l’écho des désirs des autres dans leur multiplicité ou leur étrangeté. Leur point d’ancrage commun : savoir qu’être à l’écoute de ses désirs est un premier pas vers l’émancipation. La thématique du Printemps des Poètes 2021 leur donne un magnifique prétexte pour se rassembler de nouveau: le Désir. Si la dimension sensuelle est incontournable, elles souhaitent s’adresser à tous et toutes quel que soit son parcours, dans une forme accessible.

 

Désirs croisés

Marie Ginet, Amandine Dhée et Law se sont rencontré·e·s il y a douze ans au cours de scènes ouvertes croisant leur intérêt pour la poésie, l’écriture et l’engagement. Depuis, elles se retrouvent régulièrement pour se soutenir dans leurs projets respectifs et continuer de partager leur passion commune autour de l’écriture et de l’oralité.

En 2021, elles ont décidé de se retrouver autour d’une performance interrogeant la question du désir. Nourrie du livre d’Amandine Dhée «À mains nues», du live de rap érotique de Law et des poèmes de Marie Ginet, la performance explore l’intime et l’altérité, le dicible et le sensible. Les trois écritures lues, slammées, chantées et rappées oscillent entre espoirs, libertés, doutes et sensations, du souvenir aux souhaits d’avenir en passant par un présent parfois âpre, parfois incandescent. Ensemble, uniques et multiples, elles se saisissent de cet espace vital du désir pour mieux s’émanciper de normes, encombrantes.

 

Conditions techniques

Durée : 1 heure
En tournée : 3 personnes
Scène : 4 x 3 m
Installation et balances : 30 minutes
Sonorisation : non (le spectacle peut se dérouler en tout lieu en toute acoustique)
Lumière : non (le spectacle peut se jouer en extérieur)

 

Distribution et production

Texte et interprétation : Amandine Dhée, Law Cailleretz (Law) , Marie Ginet (Ange Gabriel.e) 
Mise en scène : Lyly Chartiez-Mignauw
Technicienne son : Camille Cario
Production : La Générale d’Imaginaire
Coproduction : Ville de Lille, 7 Vallées Comm
Soutiens : Maison Folie Beaulieu (Lomme), Le Channel (Calais)

Contact diffusion

Camille Varlet : 09 73 89 91 14 – diffusion@lageneraledimaginaire.com

Précédemment

Lille , L'Antre 2
Amiens, Le Chaudron
Lomme, maison Folie Beaulieu
Roubaix , Médiathèque La Grand Plage

2021

Bonningues-lès-Calais, Médiathèque de la Rose des Vents
Villejuif, Médiathèque Elsa Triolet
Lille, Médiathèque Jean Lévy
Dunkerque, B!B Dunkerque
Lomme, maison folie Beaulieu
Roubaix , Médiathèque La Grand Plage

Les artistes participant à : Les Encombrant·e·s

Suivez nos actualités en vous inscrivant à notre newsletter