39.8°C : Nouvelles du front

● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

théâtre de rue

● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

 

 

 

 

Synopsis

Nous sommes en plein pic de la crise du COVID-19.
Vous êtes conviés à une manifestation de soutien aux soignants.
Des panneaux et banderoles vous sont distribués à votre arrivée, tout comme des masques et des doses de gel hydroalcoolique. Vous attendez les soignants sur le parking et à leur sortie vous les acclamez. Un.e infirmièr.e sort sous vos hourras. Iel est éreinté.e de sa longue journée. Très touché.e par vos applaudissements, iel veut vous montrer les lettres de soutien que son service reçoit. Pour cela, iel vous emmène à sa voiture sur le parking. Mais iel a perdu ses clefs. Iel craque, puis redéroule sa journée pour essayer de se souvenir où iel a égaré ses clefs. Et par ce biais nous raconte le quotidien hors norme, extra-ordinaire d’un hôpital en temps de pandémie.

Le texte est issu de témoignages récoltés pendant et peu après le pic de la crise de la COVID-19, par des coups de fils à des proches soignants, ou des témoignages lus dans les journaux. L’écriture s’est aussi nourrie de l’expérience de l’auteur du confinement, du respect scrupuleux des distanciations et normes sanitaires, dû à un combat contre la maladie qui l’immuno-déprimait. Ainsi les rencontres antérieures avec les soignants ont enrichi la narration, tant en récolte de leurs avis que de compréhension détaillée de leurs conditions de travail. Cette matière a été récoltée en 3 ans d’aller-retour réguliers en milieu hospitalier. Le propos est bienveillant et impliquant, mêlant les registres de langues et les bouleversements émotionnels (gratitude, épuisement, colère, espoir…). 39,8°C : Nouvelles du Front raconte une décompensation, un « mieux vaut en rire qu’en pleurer », un espoir qui ressurgit dans la lutte collective.

● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

Distribution et production

Écriture et mise en scène : Camille Faucherre
Interprétation et mise en scène : 
Céline Dély et Camille Faucherre
Production : Céline Dély et Camille Faucherre
Coproduction : La Générale d’Imaginaire 

● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

Conditions techniques

En tournée : 2 personnes
Durée : 35 – 40 min
Besoins techniques : une place de parking (idéalement parking d’hôpital, sinon tout type de parking extérieur, sous terrain, privé…).
Le spectacle peut se jouer plusieurs fois dans la journée (jusqu’à 4 fois)
1 déambulation et 1 fixe.
Se joue idéalement à la tombée du jour, entre chien et loup, ou dans un parking souterrain. Mais s’adapte aux contraintes horaires des accueillants.
Petite jauge respectant gestes protecteurs et distanciation physique.

● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● 

Contact production & diffusion

Camille Varlet : 09.53.64.69.65 / diffusion@lageneraledimaginaire.com

● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

 

 


Représentations à venir de 39.8°C : Nouvelles du front

08/05/2021
00:00

L'arrêt création

34 rue haute - 62960 Fléchin
27/05/2021 > 29/05/2021
00:00
Détails
27/05/2021 > 29/05/2021
00:00
Détails
05/07/2021 > 09/07/2021
00:00

Le Cirque Jules Verne

Place Longueville - Amiens

Les artistes participant à : 39.8°C : Nouvelles du front

Dossier(s) artistique(s)

Laisser un commentaire

Afficher l'image de fond