Je rêve Faubourg : Des Plumes en Hauts Détours

● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

Je rêve Faubourg : Des Plumes en Hauts Détours, qu’est-ce que c’est ?

● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

Ce projet d’écriture poétique et graphique est né en 2017 de la rencontre du FCP Atelier de Préformation à Marquette-Lès-Lille et de la Générale d’Imaginaire. Mené par Louisa Miroir avec les apprenants de l’APLI, Fazia, Nadia, Lamia, Soumicha, Nadia et Aziza, ce projet s’inscrivait dans la rénovation du quartier Faubourg de Béthune à Lille. Les participantes au projet culturel étaient un groupe de femme en formation à l’APLI pour perfectionner leur pratique de la langue française encadrées par une équipe pédagogique composée de Vinciane Pigani, Jean-Charles Deprez, Abdellah Bensaada et Nicolas Cliviaux. Ce projet a été réalisé grâce au soutien de la ville de Lille dans le cadre de la politique de la ville et coordonné par Corinne Treffel, coordinatrice culturelle de territoire.

En vue de la rénovation totale du quartier prévue pour fin 2017, la mise en place d’ateliers artistiques a été l’occasion de créer un espace pour faire se rencontrer les visions des participantes et celles des habitants du quartier de Faubourg de Béthune. L’idée était d’appréhender les regards sur le quartier à travers une vision poétique en valorisant l’écoute de l’autre, l’expression de soi et surtout de déployer un imaginaire sans limites.

● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

Les différentes actions

● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

Les premières séances animées par Vinciane à L’APLI, dont les locaux sont situés Boulevard de Metz, ont eu pour vocation la découverte du quartier et l’occasion, pour les participantes, de livrer leurs endroits favoris, de les prendre en photos et surtout de discuter du rapport sensible à ces lieux. Puis de mars à juin, les ateliers d’écriture de Louisa Miroir, ont permis de penser le quartier à partir de différents supports artistiques et de moyens techniques visant à faciliter la prise de parole : peintures, poèmes, interviews des habitants, balades d’expression, expérience en radio.. Grâce aux discussions pendant les séances d’ateliers et aux enregistrements sonores, les visions des habitants et des participants se sont rencontrées. Cette « récolte » de témoignages a fourni assez de matière et d’inspiration aux participantes pour écrire, chacune un poème qui parlent d’elles, de l’autre, du quartier, de l’universel.

Le groupe de femme a notamment participé à l’émission de radio « Le Festin nu » enregistrée en juin dernier sur Radio Campus dans laquelle chacune a eu l’occasion de lire son poème et expliquer un peu plus en détail sa démarche et les sens cachés de ses vers : l’occasion de relayer une autre vision du quartier, celle des habitants sous une forme poétique insoupçonnée.

Dans un second temps, ces poèmes ont croisé la pratique des arts plastiques avec l’intervention de l’artiste Thomas Fieffe, pour illustrer cet imaginaire de quartier. Les poèmes et les créations graphiques ont été imprimés et ont fait l’objet de cartes postales vouées à parcourir le quartier, la ville, le monde.

Les tableaux, cartes, dessins et poèmes ont été exposés et présentés le 16 septembre 2017 à l’occasion des journées européennes du patrimoine pendant lesquelles de nombreuses associations rendront visibles des projets en lien avec le quartier Faubourg de Bethune-Concorde. Enfin, cette exposition a continué son voyage dans le quartier Faubourg de Béthune en s’installant dans le bureau de poste du Boulevard de Metz.

● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

En images…

● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

 

 


Précédemment

2017

Lille, Médiathèque du Faubourg de Béthune

Les artistes participant à : Je rêve Faubourg : Des Plumes en Hauts Détours

Les autres projets liés à : Je rêve Faubourg : Des Plumes en Hauts Détours

Laisser un commentaire

Afficher l'image de fond