Cette saison, la compagnie accompagne la diffusion de quatre propositions artistiques qui questionnent les notions de genre et d’émancipation.

Solo de beatbox & rap féminin avec la performance musicale de Lexie T, lecture-concert autour de la maternité pour La Femme Brouillon et rap acoustique féministe qui bouscule les clichés avec le concert de Merta, lecture musicale sur l’enfance dans Et puis ça fait bête d’être triste en maillot de bain, ces projets dressent un portrait de notre société à travers le prisme des rapports sociaux et ouvrent un espace de réflexion sur la liberté de choisir son identité et sa place dans une société encore inégale.

● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● 

Pour en savoir plus :

Fanny Landemaine : 09.53.64.69.65 / diffusion@lageneraledimaginaire.com

● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● 

Et puis ça fait bête...
La Femme Brouillon
Lexie T en solo
Merta
Nyctalope

Afficher l'image de fond