Julien Tortora

● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

Biographie

● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

Julien, né en 1986, navigue entre musique, cinéma et écologie. En 2007 il est assistant-réalisateur sur plusieurs films auprès de Pierre Vinour (Les Enragés) et obtient un master de philosophie à l’université Paris 8. Il y étudie l’écosophie de Félix Guattari et se forme à l’art vidéo avec Jean-Paul Fargier. 

En 2011, après une année à la Escuela Musica Creativa de Madrid, il obtient le diplôme national d’orientation professionnelle piano jazz qu’il complète par une formation en analyse, écriture et composition avec Vincent Paulet, puis par une bourse de compagnonnage FAMDT en musiques traditionnelles auprès d’Emmanuel Massarotti.

Enseignant jazz de 2015 à 2018 aux conservatoires de Tourcoing puis de Lille (piano et petites formations), pianiste accompagnateur pour l’école du Ballet du Nord de Roubaix, il compose pour l’ensemble vocal Adventi (Villeneuve d’Ascq), pour le documentaire HLM et Vieilles dentelles (production France 3 Île-de-France) et pour le Musée national du cinéma de Turin (ciné-concert Georges Méliès).

Pianiste et claviériste au sein de Zoada, Pata Negra, Cañonazos (musiques du monde), accompagnateur de Claire Danjou (Comme un air de Barbara), il co-dirige le collectif La Cantina, constitué de 25 musiciens professionnels spécialisés dans les musiques latines et afro-cubaines. Avec La Descarga del Norte, un quartet en hommage aux pianistes caribéens, il ouvre en 2019 le concert Eldorado de l’Orchestre national de Lille au Nouveau Siècle.

En parallèle, il co-réalise pendant trois ans le documentaire Lettre à G. – Repenser notre société avec André Gorz, qui reçoit des échos dans la presse (Le Nouvel Obs, Reporterre, Le Monde diplomatique) et fait désormais référence sur le pionnier de l’écologie française. En 2019, il présente son spectacle musical Phusis – Fourier revient sur l’utopie de Charles Fourier au Lille Métropole Musée d’art moderne (LaM). 

Plus récemment, il co-créé le collectif Oriri, qui œuvre autour de la production de formes musicales alertant sur des enjeux conflictuels locaux, politiques et écologiques. En 2020, il enregistre le premier album de Dead as a Dodo, un duo avec la chanteuse soprano Claire Rolain pour célébrer les espèces animales en voie de disparition. 

Site internet : torto.org

Portfolio : torto.org/portfolio


Les projets de Julien Tortora

Phusis – Fourier...
Dead as a Dodo

Dossier artistique

application/pdfBio-JulienTortora
Afficher l'image de fond