Du lundi 23 juillet 2018 au vendredi 27 juillet 2018

La Femme Brouillon


- Performance -

● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● 

Une lecture musicale de Amandine Dhée & Timothée Couteau

Lundi 23 juillet [Les Saisies]

Mardi 24 juillet [Beaufort]

Mercredi 25 juillet [Val d’Isère]

Jeudi 26 juillet [Aussois]

Vendredi 26 juillet [Le Sauze]

Représentations programmées dans le cadre des tournées culturelles organisées par la CCAS.

● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● 

Réservations pros : La Générale d’Imaginaire : Fanny Landemaine : diffusion@lageneraledimaginaire.com

Ecrivaine et féministe, Amandine Dhée nous livre un éclairage politique sur une expérience intime, sa maternité. Elle évoque cette identité nouvelle avec laquelle elle doit composer sans véritable modèle familial. Enceinte puis jeune mère, l’auteure raconte la norme qu’on tente quotidiennement de lui imposer et sa lutte pour préserver son émancipation : son éveil politique et la création. La maternité lui apparaît comme révélateur d’un discours dominant et institutionnalisé. Elle s’interroge sur la perception de son propre corps, sa sexualité, la répartition des rôles au sein de la famille, la transmission ou encore sur ses propres contradictions… Dans La femme brouillon, Amandine Dhée revendique une forme de liberté, celle de ne pas être une mère parfaite : La mère parfaite fait partie des Grands Projets Inutiles à dénoncer absolument.

Afficher l'image de fond